Tous les articles par fratofs

Claire d’Assise, une vie prend forme

Claire d'Assise, une vie prend forme. Parcours historique Couverture du livre Claire d'Assise, une vie prend forme. Parcours historique
Fédération sainte Claire d'Assise des Clarisses d'Ombrie-Sardaigne
Sainte Claire - Biographie Moderne
Editions franciscaines
2018
203
9782850206672

 

Le but de ce travail est de tenter de retrouver la lente gestation de la première Règle pour des femmes, écrite par une femme. C'est dans cette optique que nous avons relu les sources clariennes, les premières années de la fraternitas de François et les développements de l'Ordre des Frères mineurs, ainsi que les documents pontificaux et épiscopaux qui concernent l'époque où Claire a vécu. Les entrelacements de ces diverses composantes institutionnelles ont marqué la lente construction d'un nouvel Ordre.
La personnalité de Claire émerge, nette et forte, solidement enracinée dans l'enseignement de François, dont elle partage les aspirations évangéliques. Elle devient la gardienne discrète de cet enseignement, restant la mémoire vivante du charisme, au sein de l'histoire tourmentée de l'Ordre des Frères mineurs. François est sans doute la première clé de lecture de l'expérience de Claire. La Forma vitae de Claire est avant tout la traduction pour des femmes de la forme de vie instituée par François.
Une autre clé de lecture de l'expérience de Claire est certainement son rapport avec l'Eglise, rapport fait d'obéissance amoureuse, mais aussi d'un douloureux labeur et d'une ténacité intelligente dans la poursuite de la reconnaissance juridique de son propre charisme. En renonçant, malgré les pressions, à toute sécurité provenant de possessions stables pour la communauté, Claire sut garder fermement l'inspiration divine reçue par l'intermédiaire de François et vécue dans la suite du Christ pauvre.
Notre travail, fruit d'un chemin parcouru ensemble, cherche à reconstruire le parcours historique de la Règle de Claire de 1253, en recueillant, dans un seul volume, des études de la Règle normalement contenues dans des revues spécialisées ou dans une littérature pas toujours accessible à toutes les soeurs et en essayant, bien qu'imparfaitement, de procéder à une rigoureuse recherche historique pour en faire notre propre synthèse.
C'est en cela que notre travail, qui a demandé bien des efforts, est nouveau. (4ème de couverture)

23 €

Il était une fois sainte Claire d’Assise

Il était une fois sainte Claire d'Assise. La petite plante de saint François Couverture du livre Il était une fois sainte Claire d'Assise. La petite plante de saint François
VIAL-ANDRU Mauricette
Biographie moderne
Editions saint Jude
2018
80
9782372720908

 

Claire est issue de l'aristocratie du XIlle siècle d'Assise. Elle décide, alors qu'elle n'a que 16 ans, de tout quitter pour suivre le mode de vie prêché par François "le poverello". Claire fondera l'ordre des Pauvres Dames, les Clarisses, qui vivront l'idéal franciscain dans la prière. L'ordre des Clarisses comprend aujourd'hui plus de 17000 religieuses réparties en 850 maisons. (4ème de couverture)

5 €

J’ai combattu jusqu’à l’aube

J'ai combattu jusqu'à l'aube. Saint François se confie à ses compagnons Couverture du livre J'ai combattu jusqu'à l'aube. Saint François se confie à ses compagnons
JOLY Dominique
Biographie moderne
Salvator
2018
170
9782706716973

 

Encore un livre sur saint François d'Assise ? Mais attention, ce livre au style enlevé porte un regard inédit et détonant sur le Poverello. L'auteur imagine François confiant à quatre de ses compagnons les combats intérieurs et la bataille contre lui-même qu'il a dû mener pour cheminer vers la sainteté. Ce n'est pas un saint François romantique et doux rêveur que décrivent ces pages, mais un authentique résistant spirituel.
Très fidèle aux écrits franciscains, Dominique Joly nous rend merveilleusement proche ce saint que, à tort ou à raison, tout le monde pense connaître. Une lecture éclairante, captivante et jubilatoire. (4ème de couverture)

17 €

Hélène de Chappotin

Hélène de Chappotin et les Franciscaines missionnaires de Marie Couverture du livre Hélène de Chappotin et les Franciscaines missionnaires de Marie
Histoire - Biographie
LAUNAY Marcel
Hagigraphie
Cerf
2001
260
204066214

 

Hélène de Chappotin, jeune fille de bonne famille nantaise, entend dès l'adolescence l'appel de la mission. On connaît le formidable mouvement féminin de la mission au XIXème siècle. Hélène de Chappotin, devenue Mère Marie de la Passion, fonde une congrégation qui se rattache à la spiritualité franciscaine. Ses premières implantations en Inde posent la question de l'indépendance et de la liberté d'initiative des instituts féminins. Mère Marie de la Passion est forcée de s'installer à Rome pour défendre sa dynamique congrégation auprès de la Curie et des officines du Vatican. De nombreuses fondations en Mongolie (écoles et dispensaires), en Afrique noire (école et léproserie), au Canada et même à Paris, dans les quartiers populaires, témoignent de la prodigieuse fécondité des intuitions de Mère Marie de la Passion. L'attention à la culture des autochtones et à leurs problèmes spécifiques, la modernité des techniques caritatives et apostoliques (imprimerie, apprentissages...) révèlent, le caractère prophétique des intuitions de Mère Marie de la Passion (1839 - 1904). Grâce aux documents inédits mis à disposition par la Congrégation, toujours très vivante et installée à travers le monde, cette biographie présente une haute figure de la mission féminine et les difficultés de l'émancipation des femmes dans l'Église.

Sainte Catherine de Bologne

Sainte Catherine de Bologne. Les sept armes spirituelles. Couverture du livre Sainte Catherine de Bologne. Les sept armes spirituelles.
REYNERY Marie-Bernard (traduction)
Hagigraphie
Editions franciscaines
2018
152
9782850206627

 

Ce livre n'a d'autre prétention que d'offrir au lecteur francophone un des trésors de la littérature mystique du Quattrocento italien inédit en traduction française : Les sept armes spirituelles. L'auteur de cet ouvrage, Catherine Vigri, plus connue comme sainte Catherine de Bologne (1413-1463), est une clarisse qui a su mettre au service de son ardent amour pour Dieu ses dons humains, littéraires, artistiques et spirituels nourris de son éducation humaniste et de l'héritage franciscain dans le mouvement de l'Observance.
L'introduction qui précède la traduction s'attache à mieux faire connaître cette grande figure et à donner des clés pour entrer dans un ouvrage déroutant au premier abord. Cette femme qui a su incarner de manière originale en son temps la spiritualité des saints François et Claire d'Assise souhaite conduire ses lecteurs sur la voie du divin amour en dépassant pièges et Illusions dans l'obéissance à l'appel du Christ. (4ème de couverture)

10€

Avec Marie

Au cœur du mois d’Août, l’Eglise célèbre l’Assomption de la Vierge Marie. Dans cet article, Frère Nicolas MORIN (ofm) nous partage son expérience. Un témoignage qui peut nous aider à prolonger notre prière avec Marie. (Publié sur Facebook le 14 Août 2018)

J’aime prier dans le chœur de l’église des Grottes de Saint Antoine à Brive, devant la statue de la Vierge Marie. Elle me parle de Marie, bien sûr, mais surtout de l’infinie bonté de Dieu. Cette statue représente une jeune femme, toute simple, tellement semblable à des milliers d’autres jeunes femmes. Marie est bien l’une de nous, enracinée dans sa terre de Palestine, partageant les joies, les angoisses et les attentes de son époque.
Il y a une manière de se représenter Marie, à mi chemin entre l’homme et Dieu, d’en faire une quasi déesse, qui risque de cacher ce que Marie nous apporte de plus beau.
La sainteté de Marie ne réside pas dans des qualités exceptionnelles, surhumaines. Ce qui fait sa sainteté, c’est le choix de Dieu, le don gratuit que fait Dieu de lui-même dans la vie de cette jeune fille.

La statue représente Marie la main tendue. Une main qui dit toute la disponibilité intérieure de Marie, sa liberté profonde, et sa confiance. Marie n’est pas tendue vers un but qu’elle se serait fixé, pas même le désir de parvenir par elle-même à la sainteté.
Marie cultive depuis toujours cette disponibilité intérieure qui la rend réceptive, accueillante à l’irruption de la Parole de Dieu dans sa vie. A la suite d’Abraham, de Moïse, de Samuel, elle ouvre simplement ses mains et son cœur : Parle, Seigneur, ton serviteur écoute.

Le don de Dieu va au-delà de tout ce qu’elle aurait pu imaginer. En elle, la Parole prend corps, Dieu se fait petit enfant. Cet enfant qu’elle porte avec tant de délicatesse comme une perle précieuse.
Marie ne cherche pas à tout comprendre, à tout maîtriser. Elle fait confiance. Elle laisse Dieu être Dieu dans sa vie. Elle se laisse prendre tout entière par lui. « Qu’il me soit fait selon ta parole ». Marie dit oui dans les moments de joie profonde. Et quelle joie pour une maman de sentir son enfant tressaillir en son sein. Mais elle aura aussi le courage de redire son oui au pied de la croix, dans la plus grande souffrance que peut connaître une mère. Marie nous rejoint dans notre vie la plus quotidienne, dans les plus grandes joies comme dans la peine.
Et elle ouvre en chacun de nous un chemin de confiance et d’espérance. Un chemin d’espérance parce que Marie accompagne son Fils dans sa mort mais aussi dans sa résurrection. Et elle nous invite à faire, comme elle, dans le Christ, ce passage de la mort à la vie.
Pour cela, il nous est proposé simplement de croire, d’accueillir la promesse de Dieu dans chacune de nos vies. Élisabeth rend grâce pour la foi toute simple de sa cousine : « Heureuse celle qui a cru en l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur ».
Mains ouvertes de Marie : accueil, confiance, abandon.

Cette main ouverte semble également nous inviter, nous appeler. Elle dit le désir de Marie de nous partager ce qu’elle a de plus précieux. Marie ne se cramponne pas à son Fils, comme une mère possessive. Elle nous le présente afin qu’à notre tour nous fassions de notre cœur un berceau. Marie se reçoit tout entière de Dieu et elle se donne à son tour tout entière. En cela elle partage déjà la dynamique de vie et d’échange qui unit en Dieu le Père et le Fils, dans l’Esprit Saint. Marie entre de plein pied dans la dynamique de l’amour trinitaire et elle nous invite à la suivre.
Marie est bien la première en chemin, la première des sauvées en Christ.

Fêter Marie, c’est accueillir en chacune de nos vies le chemin tout simple qu’elle propose. C’est, à sa suite, ouvrir nos mains, ouvrir nos cœurs à la Parole de Dieu qui vient nous donner vie, nous susciter, nous mettre en chemin à la suite de Jésus.
Si Marie est la première ressuscitée avec le Christ, elle nous ouvre le chemin. La fête de l’Assomption est porteuse de cette bonne nouvelle : Christ est vainqueur de la mort et l’humanité, sauvée par lui, est promise à goûter pleinement la gloire de Dieu, comme Marie.

Que tu es belle Marie de nous mettre ainsi sur la route de Dieu en t’effaçant discrètement, amoureusement.
Que tu es belle Marie, reflet de la beauté et de la disponibilité de notre Dieu. En toi éclatent la bonté et la fidélité de Dieu qui offre son Alliance de génération en génération.
Avec toi, nous voulons ouvrir les mains pour accueillir le Dieu qui vient et nous laisser prendre avec lui.

Pour découvrir le Site et la Fraternité des Grottes de St Antoine à Brive-la- Gaillarde, cliquez sur le lien

 

Prière du Matin

Seigneur, dans le silence de ce jour naissant,
Je viens te demander la paix, la sagesse, la force,

Je veux regarder aujourd’hui le monde
Avec des yeux tout remplis d’amour,

Etre patient, compréhensif, doux et sage,
Voir au-delà des apparences,

Tes enfants comme tu les vois Toi-même,
Et ainsi ne voir que le bien en chacun.

Ferme mes oreilles à toute calomnie,
Garde ma langue de toute malveillance,

Que seules les pensées qui bénissent
Demeurent en mon esprit,

Que je sois si bienveillant et si joyeux
Que tous ceux qui m’approchent sentent Ta présence.

Revêts-moi de ta beauté, Seigneur,
Et qu’au long de ce jour, je te révèle.

François d’Assise en questions

François d'Assise en question Couverture du livre François d'Assise en question
DALARUN Jacques
Sources franciscaines
CNRS Editions
2016
457
9782271088215

 

Fondateur de l'ordre des Franciscains, précurseur du dialogue interreligieux, proche de la Création et des créatures animales, François d'Assise (1181-1226) est une figure toujours présente à notre époque. Le pape actuel, qui lui a emprunté son nom, ne se réclame-t-il pas de son œuvre ? A la croisée de l'histoire sociale et culturelle, de la philologie et de l'historiographie, ce livre nous guide à travers les légendes franciscaines et les vies de François d'Assise.

Un parcours savant et vivant, de la règle de l'ordre aux stigmates de François, des plus anciens manuscrits le concernant à la géographie des miracles du saint. Le personnage, son monde, mais aussi les textes qui l'entourent et leur tradition, sont ici étudiés avec une érudition heureuse qui a fait le succès des précédents ouvrages de Jacques Dalarun. Une aventure spirituelle autour d'un homme formé dans la culture courtoise et chevaleresque du XIIIe siècle.

26 €

Saint François en France

Saint François en France. 800 ans de présence franciscaine Couverture du livre Saint François en France. 800 ans de présence franciscaine
Ecole Franciscaine de Paris - Collectif
Histoire franciscaine
Editions franciscaines
2018
167
9782850206641

 

A l’occasion du huitième centenaire de l’arrivée des Frères mineurs en France, nous avons voulu mettre en lumière quelques figures marquantes du franciscanisme en France au long de ces huit siècles, convoquant pour cela les meilleurs historiens.

Sophie Delmas : “L’arrivée des premiers frères en France”

André Vauchez : “Deux figures féminines, Colette de Corbie et Elisabeth de Hongrie”

Pierre Moracchini : “Panorama des congrégations féminines franciscaines du Tiers-Ordre régulier en France au XIXe siècle”

Didier Rance :  “Des figures de laïcs franciscains aux XIXe et XXe siècles”

Jacques Dalarun et Dominique Poirel : “Le manuscrit retrouvé, de nouveaux textes écrits par saint François ?”

16 €